La maison du Gouverneur, Najac

Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine des Bastides du Rouergue, Grands Sites Occitanie

A la une

Présentation

 

Le Sud-Ouest compte pas moins de 300 bastides ; la Maison du Gouverneur vous présente, à elle seule, les six bastides du Pays d’Art et d’Histoire des Bastides du Rouergue (Villefranche-de-Rouergue, Villeneuve-d’Aveyron, Najac, Rieupeyroux, Sauveterre-de-Rouergue, La Bastide l’Évêque) et le réseau des « Grands Sites Occitanie ».

Les labels

 

La Maison du Gouverneur, châtelet du XIIIe siècle, est un lieu de découverte et de médiation du patrimoine. Cet équipement culturel, via la scénographie et le bâtiment lui-même, permet aux visiteurs d’explorer au mieux le site de Najac et de découvrir un territoire plus large, à travers deux labels : le Pays d’Art et d’Histoire des Bastides du Rouergue et le réseau « Grands Sites Occitanie ».

Les expositions

 

Une exposition permanente présente l’identité du Pays des Bastides à travers quatre thèmes principaux : la construction des paysages, l’occupation humaine, l’aventure urbaine, la société et les pouvoirs. Le lieu propose également un programme d’animations, avec des expositions temporaires renouvelées, des conférences thématiques et des ateliers du patrimoine

Historique

La maison du gouverneur

située dans le bourg de Najac, l’une des principales villes du Rouergue à l’époque médiévale, est un châtelet construit au XIIIe siècle, situé dans le quartier du Bourguet, entre la forteresse royale à l’ouest, et le plateau (le Barri) où se trouve la bastide de la fin du XIIIe siècle, à l’est.

Ce châtelet, constitué d’une tour quadrangulaire, a connu divers ajouts : il fut doublé à l’ouest et flanqué de bâtiments annexes aux XIVe et XVe siècles. Une tour escalier est édifiée au XVIe afin de desservir toutes les pièces de la demeure, d’autres dépendances sont ajoutées aux cours des XVIIe et XVIIIe siècles.

A l’origine l’édifice devait être occupé par une riche famille de marchands, puis par des personnages prestigieux comme à la fin du XVe siècle, le gouverneur Galiot de GENOUILLAC, grand maître de l’artillerie de François 1er, et gouverneur de la forteresse de Najac.

Qu’est ce qu’un ciap ?

Le CIAP

a pour rôle de mettre en valeur les ressources architecturales et patrimoniales du territoire, en vue de favoriser un développement culturel profitable à tous. Le CIAP fait découvrir et comprendre l’architecture et le patrimoine du territoire concerné. Par ailleurs, le rôle d’un CIAP est de sensibiliser la population aux enjeux de l’évolution architecturale, urbaine et paysagère de la ville ou du pays, et de l’impliquer davantage dans la réalisation de projets de mise en valeur du patrimoine. Dans ce cadre, le CIAP constitue, pour la collectivité, un lieu privilégié d’informations et de débats sur les projets d’urbanisme, les chantiers en cours, etc. Enfin, le CIAP offre un support pédagogique, c’est-à-dire qu’il fournit les outils permettant d’analyser, de comprendre la ville in situ, ainsi que de s’y repérer.

 

Pour consulter la brochure officielle du CIAP

projet

 

Jusque dans les années 1990, la Maison du Gouverneur se trouvait telle que le temps nous l’avait fait parvenir : réduite à l’état de ruines.

Grâce au dynamisme du collectif « Sauvegarde du Patrimoine », créé dans le but de protéger et de rénover cet édifice, et sous la houlette de l’architecte des bâtiments de France, le lieu a pu retrouver une seconde vie. En 1997, le Service départemental de l’architecture et du patrimoine de l’Aveyron propose un projet de restauration.

Sa destination finale reste cependant mal définie : musée, Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine du château-fort (CIAP),… ?
Il faudra attendre 2009 pour que soit décidée la transformation de cet édifice imposant en un CIAP dédié aux bastides du label Pays d’Art et d’Histoire des Bastides du Rouergue.

Le projet de réhabilitation amène l’architecte à deux réflexions : l’une architecturale et l’autre scénographique. Ces deux réflexions ont été pensées en parfaite adéquation l’une avec l’autre.

Histoire architecturale

L’histoire architecturale de la maison du Gouverneur débute au XIIIe siècle, et intègre les divers ajouts des XVe au XVIIIe siècles. Ainsi, en arrivant dans la Maison du Gouverneur depuis la rue du château, le visiteur remonte le temps et passe du XXIe au XIIIe siècle.
Pour son projet de réhabilitation, l’architecture simple et dépouillée de la Maison du Gouverneur, qui a su traverser le temps et qui continue à s’imposer par ses volumes, a été respectée, en gardant le bâtiment vierge de toute intervention lourde et irrémédiable qui viendrait masquer son histoire.

La réalisation architecturale laisse les murs « nus », dépourvus d’éléments modernes (isolation, etc.), pour permettre de garder une lecture du patrimoine bâti et d’appréhender son système constructif.
Le discours scénographique, quant à lui, est double : il raconte l’histoire des Bastides dans leur contexte, ainsi que celle du bâtiment.
Le mobilier scénographique se veut « mobile » tel le mobilier du Moyen Âge, période durant laquelle les seigneurs voyageaient avec leurs meubles.

Les outils scénographiques modernes visuels et sonores, permettent aux murs de cet édifice de vous raconter les histoires du passé, du présent, et une immersion dans l’histoire du Rouergue.

les bastides du rouergue

Najac

Défendu par une puissante forteresse contrôlant la vallée de l’Aveyron, le bourg de Najac fut l’une des principales villes du Rouergue pendant l’époque médiévale.

Villefranche de Rouergue

Fondée en 1252, la bastide fut une ville de pouvoir dont l’économie était florissante, ainsi qu’en témoignent son échelle urbaine et la qualité de son architecture.

La Bastide-l'Evêque

A proximité de gisements argentifères exploités depuis l’Antiquité romaine, l’évêque de Rodez Raymond de Calmont entreprend en 1280 la fondation d’une bastide afin de matérialiser son pouvoir.

Sauveterre-de-Rouergue

Fondée sur un plateau du Ségala au 13e siècle par l’administration royale, la bastide se distingue par un plan régulier organisé autour d’une vaste place bordée de couverts.

Rieupeyroux

Fondée peu après l’An Mil par l’abbaye bénédictine Saint-Martial de Limoges, la sauveté de Rieupeyroux garantissait à ses habitants une sécurité spirituelle indispensable afin de développer les activités agricoles et les échanges économiques.

Villeneuve-d'Aveyron

Porte d’entrée du Causse, la petite ville médiévale qui associe une sauveté de l’époque romane et une bastide du 13e siècle fut une étape importante pour les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle.

calendrier

 

Du 6 Avril au 29 Juin 2019

Exposition temporaire : Voyage, voyageurs et pèlerins – L’itinérance jacquaire dans le Rouergue

24 mai

Conférence, Pèlerinage et hospitalité, Martin de Framond

26 avril

Conférence La mémoire occitane des chemins, Christian-Pierre Bedel

contactez-nous

 

13 + 10 =